In Memory of

Colette

Marguerite

Juliette

Joy

(Gosselin)

Obituary for Colette Marguerite Juliette Joy (Gosselin)

C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de madame Colette Gosselin Joy, épouse de feu monsieur Richard Joy, le 17 février 2021 à Ottawa. Née Marie Marguerite Juliette Colette Gosselin à Québec, Colette était la fille de feu Gérardine Martel et de feu Jacques Gosselin. Sœur de feu Yolande, de feu Pierrette et de feu Yves. Elle laisse dans le deuil sa sœur Francine (Guy Ferran), sa belle- sœur Andrée Morin (feu Yves Gosselin), ses deux filles Elisabeth et Eileen (David Van Leeuwen), son fils Kevin (Catherine Rust), ses petits-enfants Robert, Charlie, Sydney et Sophie pour qui elle demeurera leur adorable grand-maman, et ses nombreux neveux, nièces et amis.

Colette était une pionnière de l’éducation supérieure pour femmes au Québec, inspirant ses filles et ses petites-filles à cet égard. Elle obtint son Baccalauréat spécialisé en sciences domestiques en 1949 et son Diplôme de Maître en Science avec distinction (biologie) en 1951 de l'Université Laval. Elle se rendit seule à Boston en 1956 afin de réaliser un internat d’un an en diététique hospitalière au « Massachusetts General Hospital », et y apprit
l'anglais.

Colette travailla pour le Ministère de la santé de la province de Québec entre 1950 et 1959 en tant que Diététiste-nutritionniste. Elle planifiait, coordonnait et évaluait les programmes d'éducation nutritionnelle. Elle sillonna la province dans sa petite Coccinelle VW, visitant les unités sanitaires pour rencontrer les infirmières hygiénistes et les Cercles des fermières. Elle participa aux enquêtes alimentaires faites en collaboration avec Santé et Bien-être Canada. En épousant Richard Joy, Colette déménagea à Montréal où, de 1960 à 1961, elle devint Nutritionniste-consultante au Dispensaire diététique de Montréal, où elle put mettre à l’œuvre son expertise en matière de nutrition au service de femmes enceintes en situation de vulnérabilité.
Après une pause pour se consacrer à ses jeunes enfants, elle réintégra le marché du travail en 1966, enseignant la nutrition et la diététique thérapeutique, en anglais et en français, à l'école des sciences infirmières de l'Hôpital général d'Ottawa. De 1968 à 1979, Colette fut chargée de cours, puis professeure, au Département de diététique et d'économie domestique de l'Université d'Ottawa, où elle enseigna la nutrition et le logement en anglais et en français. En 1980, Colette devint Conseillère en alimentation auprès de la Direction de la commercialisation et de l’économie d’Agriculture Canada. Elle fournit, dans les deux langues officielles, les renseignements d’ordre technique sur les sujets relevant de l’alimentation et de la nutrition aux professionnels de la santé, aux spécialistes en alimentations, aux divers ministères gouvernementaux, à la presse et aux consommateurs. En 1981, elle compléta un Baccalauréat spécialisé en traduction à l’Université d’Ottawa, se spécialisant dans la traduction et révision des textes sur la nutrition. En 1985, elle fut responsable de la traduction et de la révision française pour le Congrès de l'Association canadienne d'économie familiale. Tout au long de sa carrière, elle participa à de nombreux comités nationaux et internationaux.

Colette a été une fervente mécène des arts et à sa retraite, elle est devenue guide bénévole pour les groupes scolaires au Musée canadien des civilisations. Elle aimait être entourée d'enfants, voyager, faire du ski de fond et du vélo, patiner et jouer au bridge avec ses amies.

Bien que ces dernières années, la démence vasculaire ait privé Colette de ses souvenirs et rétréci son univers, elle est restée une femme gracieuse et attentionnée qui voyait la beauté et le bonheur autour d'elle.

Nous tenons à remercier toute l’équipe du 3A de la Résidence Saint-Louis pour leur dévouement ainsi que pour la qualité de leurs soins prodigués à notre mère.

En raison du contexte actuel de pandémie et de l’éloignement de plusieurs membres de la famille, une cérémonie commémorative aura lieu à la Chapelle du Salon funéraire Hulse, Playfair et McGarry d’Ottawa à une date ultérieure. Colette sera ensuite enterrée dans le Cimetière Notre-Dame-des-Neiges de Montréal, aux côtés de son défunt mari Richard.

La famille sera reconnaissante de dons commémoratifs à la Société de la démence d’Ottawa et du comté de Renfrew (https://dementiahelp.ca).


It is with great sadness that we share the passing of Colette Joy, 92, on February 17, 2021 at St. Louis Residence in Orléans. Colette was predeceased by her husband Richard Joy; her parents, Jacques and Gérardine; siblings, Pierrette, Yolande and Yves. She will be deeply missed by her sister Francine Ferran (Guy Ferran); her sister-in-law Andrée Morin (Yves Gosselin); her daughters Elisabeth and Eileen Joy (David Van Leeuwen), her son Kevin Joy (Catherine Rust); her grand-children Robert, Charlie, Sydney and Sophie who all thought of her as their adorable grandmaman, and her many nephews, nieces and friends.

Born Marie Marguerite Juliette Colette Gosselin in Québec City, Colette was a trailblazer in her time who pursued advanced university degrees, an inspiration to her daughters and granddaughters. She obtained her B.Sc. Honors in Home Economics in 1949 and her M.Sc. Honors in Biology in 1951 from Laval University. In 1957, she completed a one year Post Graduate Course in Hospital Dietetics at the Massachusetts General Hospital in Boston and learned to speak English at the same time.

During the 1950’s, Colette worked for the Government of Quebec (Ministère de la santé), planning, co-ordinating and evaluating province wide nutrition education programs and participated in dietary research done in collaboration with Health Canada. She travelled across the province in her little VW Beetle working with provincial organizations. When Colette married Richard Joy, she moved to Montreal where she volunteered at the Montreal Diet Dispensary from 1960 to 1961, providing expert nutrition counselling to pregnant women in precarious situations. After pausing her career to start a family, she returned to teaching nutrition and diet therapy in 1966 at the School of Nursing, Ottawa General Hospital in both official languages. From 1968 to 1979, Colette was a lecturer, then a Professor, at the University of Ottawa’s Department of Dietetics and Home Economics, teaching courses on nutrition and housing in English and French. In 1980, Colette started work at Agriculture Canada as a Food Consultant in the Food Advisory Division. She answered English and French technical food and nutrition enquiries from health professionals, nutrition specialists, other departments, the press, and consumers. She completed a B.A. Honors in translation in 1981. Colette was responsible for the 1985 Canadian Home Economics Association Conference translation and revision. Throughout her career, she was a member of numerous national and international committees.

After retirement, Colette volunteered at the Canadian Museum of Civilization as a guide for school groups. She loved to be around children. Throughout her life, she was an avid patron of the arts, loved to travel, cross-country ski, skate, ride her bicycle and play bridge with her friends.

Although vascular dementia deprived Colette of her memories and limited her world, she remained a graceful and caring lady who found beauty and happiness around her.

The family wishes to thank Bruyère’s St. Louis Residence staff who took such good care of Colette. We were touched by their compassion and dedication.

A commemorative ceremony is planned at the Hulse, Playfair and McGarry Funeral Home Chapel in Ottawa later this year, when out-of-country family can join us. Her final resting place will be in Montreal’s Notre Dame des Neiges Cemetery, beside her late husband Richard.

Commemorative donations may be made to the Dementia Society of Ottawa and Renfrew County (https://dementiahelp.ca).